Page précédente

Agrégat 16: Sécurité Routière et Exploitation de la Route

Composantes de l'agrégat 

Le budget de la sécurité et de la circulation routière retrace l’effort financier de l’État dans sa lutte contre l’insécurité routière. Toutefois, d’autres ministères participent également à cette politique gouvernementale de lutte contre l’insécurité routière soit dans la composante “ effectifs ”, soit dans “ les missions à accomplir ” : ministère de l’équipement, dans ses composantes routes et services communs; ministère de l’intérieur; ministère de la défense, ministère de l’éducation nationale, ministère de la justice,...
Le budget de la sécurité et de la circulation routières prend en compte, d’une part, les aspects interministériels de la sécurité routière et, d’autre part, l’ensemble des politiques d’exploitation de la route, hors infrastructures nouvelles.

1. Sécurité routière
La politique de “ sécurité routière ” s’articule autour de quatre grands axes, définis par le Comité interministériel de sécurité routière du 25 Octobre 2000 :

Cette politique se traduit :

2. Exploitation de la route
La politique d’exploitation routière poursuit quatre finalités :

Cette politique est mise en œuvre dans le cadre du déploiement du schéma directeur d’exploitation de la route (SDER), incluant des opérations dans les contratsde plan État - régions. Le déploiement du Schéma Directeur d’Exploitation de la Route consiste à mettre en place dans chaque département et en fonction du classement du réseau au SDER :

* le CISR du 25 octobre 2000 a en outre, décidé le déploiement d’un schéma directeur d’information routière (SDIR) sur un réseau d’intérêt européen d’environ 21.000 km, à l’horizon 2010.

Répartition des coûts

    notes

Composantes de l’agrégat

1997

1998

1999

2000

   

la loi de finances (1)

         

LFI

Exécution

 

Composante 1 : Sécurité routière

   

98

 

210

 

Composante 2 : Exploitation de la route

   

338

 

420

 

Total

   

436

 

631

Objectifs, résultats et cibles

· SéCURITé ROUTIèRE

Efficacité socio-économique
Diminuer le nombre de tués
La composante “ Sécurité routière ” poursuit l’objectif de diminuer le nombre de victimes de façon très sensible, et notamment le nombre de tués.
En déclarant la sécurité routière “ Grande Cause Nationale ” pour l’année 2000, l’Etat a confirmé son engagement et sa volonté de lutter contre l’insécurité routière en relation avec ses partenaires et l’ensemble de la population, notamment par :
* des campagnes d’information ciblées,
* de nouveaux partenariats avec des entreprises diverses,
* la mise en place de plans départementaux de contrôle, de plans de préventions des risques routiers dans les entreprises et les administrations,
* un contrôle de sécurité des projets routiers. Dans le cadre d’une démarche qualité, permettant la prise en compte de la sécurité dans les projets routiers, le Contrôle de Sécurité des Projets Routiers (CSPR) instaure un audit de sécurité avant la mise en service des nouvelles infrastructures du réseau national.
Il est rappelé que cet objectif est partagé avec d’autres ministères qui y affectent des moyens propres.

    Notes

Indicateurs de résultats

1972

1976

1982

1990

1994

1999

2000

 

Nombre de tués, dont notamment :
- piétons
- deux roues
- usagers de voitures de tourisme
- poids lourds

16 617

13 787

12 410

10 289

8 533

8 029
 
882
1 674
5 161
 
104

7 643
 
793
1 572
5 006
 
116

Note :
Pour l’année 1999, 408 vies ont pu être sauvées ; en 2000, 386 vies ont aussi été sauvées sur le réseau routier, alors que la circulation continue d’augmenter . Ce bilan plutôt encourageant fait apparaître les évolutions suivantes :
* en diminution pour la plupart des usagers, excepté pour les poids lourds,
* toutes les classes d’âge enregistrent un nombre moins élevé de tués (- 6 %) et notamment la tranche 15/24 ans (-7,5%) dont le nombre de tués est passé de 2 133 tués en 1999 à 1 964 tués en 2000.
Ce bilan plutôt encourageant reste le meilleur depuis 1956.

· EXPLOITATION DE LA ROUTE

Qualité de service
1. Accroître la qualité de service aux usagers
La satisfaction des usagers est mesurée aux moyens d’un baromètre de satisfaction réalisé par la direction des routes auprès de 10 000 usagers interrogés par année et par type de réseau avec des enquêtes commencées en 1994 sur les routes nationales et en 1995 sur les autoroutes.
L’enquête auprès des automobilistes sur l’impact des informations diffusées à leur intention par Bison Futé est réalisée auprès de 800 personnes.

    notes

Indicateurs de résultats

1997

1998

1999

2000

         

Prévision

Résultat

 

Baromètre des satisfaction des usagers :
- sur route nationale :
* note globale
* conditions de circulation
* signalisation et information routière :
- dont information du trafic

- sur autoroutes :
* note globale
* conditions de circulation :
* signalisation et information routière :
- dont information trafic

- Enquête Bison Futé
* note de confiance dans les conseils Bison Futé

   

 
 
 
6,10
6,15
6,15
4,05
 
 
 
7,50
7,70
 
7,35
 
7,20
 
7,5

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
7,70
7,85
 
8,20
 
7,25
 
7,5

 
 
 
6,10
6,15
6,20
4,10

2. Optimiser l’usage des infrastructures

La meilleure répartition dans l’espace et le temps du trafic routier est mesurée par le nombre de kilomètres de réseaux routiers opérationnels où la collecte et la diffusion des informations routières aux usagers sont conformes au SDIR.

 

1997

1998

1999

2000

2001

2005

2010

         

Résultat

Prévision

Prévision

Kilométrage de réseaux opérationnels 

       

8 100

12 500

21 700

© Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie - 06/2001

Page précédenteDébut de page